dimanche 29 janvier 2017

Roland Moreau (Réalisateur et Acteur)


J’ai rencontré Roland Moreau (en bleu, à gauche sur la photo) en 1992, lors de mon premier stage à Paris avec Zygmunt Molik, au Quai de la Gare, au 4° étage, dans une grande salle avec une moquette bleue.
Roland Moreau commence par réaliser des films Super 8 et à jouer au théâtre comme comédien amateur puis professionnel. Après une licence d'histoire, et un premier emploi chez un prestataire de service audio-visuel, il devient monteur, scénariste, et réalisateur. Entre fiction et documentaire il réalise des films qui parlent de l'homme, de la création artistique et de la société.



Nous avons  travaillé ensemble sur son film « L’homme qui marche » en 1996. Je joue le rôle de Jérôme. Jérôme profite d'une panne de voiture pour s'évader à pieds du quotidien, avec devant lui : disponibilité, nature et temps ... Il part dans une randonnée pédestre qui le mènera à traverser la France.
Nous  réfléchissons actuellement à un projet de documentaire sur le parcours de Zigmunt.

Ci-dessous un extrait de « L’homme qui marche » avec Adama Kouyaté et moi-même.

jeudi 5 janvier 2017

Témoignage, James Laver

Dear Jorge,

Thanks for the message, and I hope you and Zoe had a safe journey home.


I’ve been wanting to write since the workshop, but I’ve found it difficult to know what to say.  Perhaps its because so much of the work is happening at a physical and subconscious level it’s difficult to put it into words.  Well, now I’ve had a little time for it to start sinking in, I’ll do my best to share my thoughts!

Firstly I want to say how fortunate I feel to have spent a week with you and Zoe.  It’s amazing to have an insight on this work at all given how rare an opportunity it is, but also the two of you worked so well together to help us explore and find new things within ourselves (Zoe’s translation is amazing!).  I was astonished how quickly people opened up to the work as singing often makes people very self-conscious.  Thank you both for your spirit, passion and patience.

I was so happy to discover the Voice and Body work, especially having been in the Chekhov workshop earlier in the year.  I felt I was able to continue building on what has gone before.  It feels like so many of the ideas are different windows in on a central truth about the unity of body, mind, breath and voice.  You slowly develop a feel for it through the exercises, but it is very hard to express in words.  My biggest concern is that my sense of it will fade, almost like a dream that is vivid when you wake up, but half-forgotten by lunch-time!  I’m including different letters of the Body Alphabet in my warm-ups in an attempt to keep it all fresh in mind and body.

I had some wonderful experiences during the week.  The group singing was such beautiful and elegant ensemble work - the need to be aware of all the sounds in the group, but also monitor yourself - how perfect for actors?  The sense of freedom that came through some of the exercises took me by surprise.  At times my voice came so easily that I could barely tell I was still singing.  Discovering and feeling resonance in places I had never imagined was another wonderful surprise, as well as discovering the connection between the physical gestures of the letters and the support they give to breath and voice.  And as I told you on the final day, the spirit of play that you always bring to the work was also a delightful reminder.

All this feels very much like steam of consciousness rather than a neat summary of my thoughts on the week, but I don’t really know how else to write about it!  Perhaps that is as it should be?

Thank you for sharing this valuable work with us in such a caring and generous way.  I’m happy that you seem to be enjoying the journey that it’s taking you on together, and I get the feeling that Molik’s legacy is in safe hands.

Until next time,
Much love to you both,
James (08- 2014)

James Laver is a British actor and magician. He graduated from the University of Cambridge with an MA in Mathematics and Philosophy before going on to study acting for a further 3 years at The Oxford School of Drama, one of the leading drama schools in the UK. James has lived in Thailand since 2007, and he now performs with a number of different theatre companies in Bangkok.
www.jameslaver.net



lundi 5 décembre 2016

Pologne, Wroclaw capitale européenne 2016

Wroclaw 2016,
Zoé et moi avons été invités par L’Institut Grotowski pour intervenir lors de 3 évènements majeurs.
+ 1 Bonne nouvelle !
Le livre de Zygmunt, est sorti en version Polonaise.

    


VOICENCONTERS  en avril.
Une semaine intense sur le thème de « l’Identité vocale ». Des intervenants venus parler, témoigner de leur relation à la voix. Des moments intimes, d’autres savants; Des journées rythmées par des ateliers le matin, des conférences l’après midi, et des concerts en fin de journée et soirée. J’ai apprécié les moments d’échanges informels, comme par exemple, quand nous nous déplacions dans la ville pour aller d’un lieu de concert à un autre et que  nous partagions nos émotions. Après le très beau concert « The sun will rise » des sœurs Masha et Marjane Vahdat (Iran), j’ai eu le bonheur de retrouver Ludwig Flaszen, ainsi que la chanteuse égyptienne Fatma Abouelella Mohamed Emara que nous avions entendu la veille en concert. Inoubliables moments!

Voir programme des concerts : http://voicencounters.art.pl/#/concerts_en



Photo : Maciej Zakrzewski


MAKING TOMORROW’S THEATRE en Juillet
Making Tomorrow’s Theatre est une rencontre biennale destinée aux invités des départements de théâtre.
C’est une plate-forme d'échange d'expériences et de méthodes de travail. Les étudiants se côtoient dans des ateliers proposés par chacune des écoles. 
Ludwig Flaszen a ouvert l‘évènement par une master class. Chacun a pu assister à des projections de films, des conférences et des représentations théâtrales.

Cette année, les écoles présentes à “Making Tomorrow’s Theatre” furent :


- Royal School for Dramatic Arts (RESAD) (Madrid, Espagne)
- Royal Academy of Dramatic Arts (RADA) (Londres, Royaume-Uni)
- The Boris Shchukin Theatre Institute (Moscou, Russie)
- National Academy for Theatre and Film Arts (NATFA) (Sofia, Bulgarie)
- National Academy of Theatre Arts in Kraków, Branch in Wrocław (Wrocław, Pologne)
- Athens Conservatory Drama School (Athènes, Grèce)
- The Lucian Blaga University of Sibiu (LBUS) (Sibiu, Roumanie)

Vidéo enregistrée lors de l’atelier que j’ai mené avec
Stylianos Theodourou GKLINAVOS, Kuba GIUKOWSKI, Ekaterina KUZNETOSOVA, Tomasz MECHOWICKI, Darya Dasha PECHENKINA, Stefan PETROV, Aleksey PETROW, Wojciech SWIESCIAK, Anastasia PUGINA


video


TEATRE OLYMPICS en novembre

Fondé en 1993 à Delphes, en Grèce, le Théâtre des Jeux Olympiques est un festival de théâtre international. L'événement est l'idée du directeur grec Théodoros Terzopoulos, président du Comité international des Jeux olympiques.
La devise de l'édition de cette année, « Le monde comme lieu de vérité » est une paraphrase du titre du discours que Jerzy Grotowski a donné en 1976 (publié en 1979), dans lequel le fondateur du théâtre laboratoire prétend que «nous entrons dans le Monde pour le traverser. Nous sommes testés par le monde, et le monde est un lieu de vérité. En tout cas, le monde devrait être un lieu de vérité.
Parmi les artistes invités à présenter leur travail dans la section principale figurent: Eugenio Barba, Peter Brook, Romeo Castellucci, Pippo Delbono, Jan Fabre, Valery Fokin, Heiner Goebbels, Liu Libin, Krystian Lupa, Eimuntas Nekrošius, Tadashi Suzuki, Theodoros Terzopoulos et Robert Wilson.
Ci-dessous notre groupe de participants venus de différents coins de la planète.

Photo: Maciej  Zakrzewski  

jeudi 22 septembre 2016

Teatro Stabile di Torino Scuola di formazione per Attori

Valter Malosti, directeur de l’école de formation d’acteur de Turin, a rencontré Zygmunt Molik dans les années 80. Convaincu de l’importance et de la richesse de ce  travail, il a pris contact avec moi, m’expliquant combien il serait heureux de faire partager cette expérience à ses élèves. J’ai rencontré les 22 élèves de première année en mai dernier. Pendant une semaine, nous avons travaillé dans une salle superbe dans une ambiance très studieuse et chantante. Dans un premier temps, les étudiants on reprit des chants déjà travaillés avec leur professeur de musique. L’avant dernier-jour je les ai provoqués sur le patrimoine vocal Italien, sur la mémoire collective et le dernier jour fut un vrai voyage à travers les musiques du pays.
Merci à toute l’équipe pour l’accueil professionnel et chaleureux.

https://www.teatrostabiletorino.it/scuola-per-attori/



vendredi 13 mai 2016

Adjjima Na Patalung (metteur en scène et productrice)

Photo Gigi Giannella

Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en 2012, à Lisbonne.
Adjjima était allée visiter Nicolas. Nicolas est un acteur et un pédagogue portugais que j’ai rencontré au Portugal lors d’un stage avec Zygmunt. Adjjima et Nicolas ont étudié le théâtre ensemble à Londres et à Moscou. Il lui a parlé de mon travail et elle est venue faire un stage « La Voix et le Corps ». Depuis nous avons développé des rencontres artistiques et professionnelles. Je la remercie chaleureusement pour son soutien et pour les moments informels que nous avons passé ensemble à échanger sur le théâtre et la vie.

Adjjima Na Patalung a obtenu deux masters au Goldsmiths College et Middlesex University. Elle a été assistante à la mise en scène de Pete Harris sur le spectacle « Ma vie en rose » de 2006 à 2008 à Londres. En tant que boursière attachée à la compagnie de théâtre « Rites », elle a travaillé avec Sue Buckmaster toujours à Londres. En 2008, elle travaille sur une production « Salt » en Allemagne pour le festival biennal de la Ruhr.
Passionnée par les échanges interculturels, et par le théâtre elle crée Arts On Location en 2008. En 2009, Adjjima co-dirige un projet artistique avec Athina Dragou “Project Odyssies : Thessaloniki”, pour le 50ème festival du film à Thessalonique en Grèce. 2009/10  Elle met en scène « Love and Money » au Democrazy Studio à Bangkok/Thaïlande. 2013, Elle met en scène «Les chaises » d’Eugène Ionesco en thaïlandais au Democrazy Studio à Bangkok/Thaïlande. 2014, Elle met en scène une création « Boxes » au Democrazy Studio à Bangkok/Thaïlande. 2016, elle organise pour la première fois cet été, 21juin-03juillet, le premier festival international de théâtre pour enfant en faisant venir des productions européennes à Bangkok. www.bicfest.com

Riche de sa mobilité entre le Royaume uni, et la Thaïlande et de tous ses voyages en Europe, elle propose ainsi des « workshops » à Londres et à Bangkok impliquant des artistes internationaux venus d’Europe et des Etats-Unis en travaillant en partenariat avec diverses associations. Arts On Location a convié plusieurs stages  « La Voix et le Corps » à  Bangkok et à Londres. London 2014

dimanche 3 avril 2016

Companhia de Música Teatral

En juillet 2016, je serai à la Fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne. Je suis très heureux de pouvoir collaborer à nouveau avec l’équipe de la Companhia de Música Teatral, dans le cadre du projet « Germinarte » Transformation artistique pour le développement social et humain à partir de l’enfance. Je tiens à remercier Helena Rodrigues pour son invitation. Helena Rodrigues est directrice artistique de la Companhia de Música Teatral et professeur du département des Sciences Musicales de la Faculté des Sciences Sociales et Humaines de «l’Université Nouvelle» de Lisbonne. Investigatrice du Centre d’Etudes de Sociologie et d’Esthétique Musicale, elle a fondé le Laboratoire de Musique et de Communication sur l’Enfance. Auteur de publications diverses, elle divulgue des idées sur la théorie d’apprentissage musicale d’Edwin Gordon depuis 1994. Elle a ainsi développé une approche innovante et propose une formation originale visant à contribuer à l’amélioration des pratiques pour la petite enfance. Une formation destinée aux éducateurs de l’enfance, aux professeurs, musiciens et autres artistes. Les objectifs : Utiliser la musique, le mouvement et le théâtre. Gagner de l’expérience en croisant des approches artistiques différentes. Acquérir des compétences et des pensées créatrices nécessaires à l’interaction avec les enfants.

Film « Jardim Intérior trailer » réalisé par Luis Margalhau  en juillet 2015 Projet «Germinarte»: vimeo.com/144738542

samedi 20 février 2016

Grotowski et Shiva le Danseur Cosmique

En 1960, à l’époque du travail sur Shakuntala, de l’ancien dramaturge indien Kalidasa, Grotowski disait :
Le patron mythologique du théâtre indien ancien était Shiva le Danseur Cosmique, qui en dansant engendre tout ce qui est et fracasse tout ce qui est, qui danse la totalité. Dans le Mahabharrata, il rit, chante et se balance dans une danse pleine de charme…et quand il pleure, les hommes pleurent, légers, légers ses pieds dansent – comme ivre, comme fou… Si je devais définir nos recherches scéniques, en une phrase, d’un mot, dit Grotowski, je me référerais au mythe de la danse de Shiva. Il y a là un essai d’englober la réalité de tous les côtés à la fois, sous la diversité de ses aspects… Danse de la forme, pulsation de la forme qui pulvérise tout caractère illusoire du théâtre…
Le théâtre indien ancien, le théâtre japonais ancien comme celui de la Grèce, étaient des rituels qui unifiaient en eux la danse, la pantomime et la récitation. Le spectacle doit devenir un « geste de synthèse » collectif, une « danse » de la réalité, un jeu rituel. Nous ne faisons pas une démonstration d’actions devant le spectateur, mais nous l’invitons à un chamanisme commun.  Shiva dit: « je suis le battements du pouls, le mouvement et le rythme… ». L’essence du théâtre que nous cherchons est « le battement du pouls, le mouvement et le rythme ».


Propos de Ludwik FLASZEN (les assises théoriques de recherches de Grotowski (Page 146)) parus dans le livre L’âge d’or du théâtre Polonais de Mickiewicz à Wypianski, Grotowski, Kantor, Lupa, Warlikowski… Editions de L’amandier.



Afficher l'image d'origine